Tout le soleil sur votre tartine !

publié le 5 nov. 2014 à 06:31 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 5 nov. 2014 à 06:50 ]

C'est un succès! 
Il en faudra des fleurs pour faire un seul bocal de miellat. Pour ceux qui considèrent le pissenlit comme de la mauvaise herbe, ce sera bénéfique. Pour les autres qui l'apprécient, ce sera aussi bénéfique. La première étape est fastidieuse dans cette préparation: le retrait des pédoncules. Et la dernière étape est longue: cuire jusqu'à obtention de la viscosité désirée.
Mais le résultat en vaut l'attente. Dans sa couleur ambre, ce miellat apporte aux bouches la fraîcheur du pré nouvellement fleuri, pas encore foulé. Le goût reste vert, ce sera une petite tranche d'écologie que vous dégusterez.

Gelée de Robinier. Le printemps toute l'année.

publié le 3 nov. 2014 à 06:47 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 5 nov. 2014 à 06:54 ]

Des dégustateurs aussi contents que surpris!
S'il s'avère juste que le robinier n'est pas typiquement du Tessin, par contre la production de produits à partir de cette source l'est. Il est considéré comme un arbre, bien qu'ayant longtemps le port d'un grand buisson. Au printemps ses grandes grappes de fleurs d'un blanc intense nous stimulent à la sortie, pour humer leur discrète senteur.
Des robiniers, il y en a partout et en quantité, de la gelée, il n'y en avait pas. Alors la voilà, prête à être dégustée, prête à exciter vos papilles gustatives. Mais, au fait, c'est robinier ou acacia? 
Hormis la gelée, un essai, devrait-on dire plutôt une révélation à été commise sous la forme de crème glacée, spectacle pour les yeux, enchantement pour la bouche. A essayer sans faute dès le printemps 2015.

Châtaignes, entre mort et vie

publié le 2 nov. 2014 à 08:28 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 2 nov. 2014 à 08:40 ]

Au Tessin comme dans beaucoup d'autres endroits, le Cynips du châtaignier a fait d'énormes ravages ces dernières années. Il s'agit d'un micro-hyménoptère provenant de Chine, qui pond ses larves dans les bourgeons et qui, en se développant, secrètent des toxines néfastes au châtaignier.
Heureusement, l'Italie du nord a adopté un plan de lutte naturelle en introduisant le Torymus sinensis, ennemi du premier.
Dans le canton, les producteurs espèrent être couverts par ce traitement naturel. Il semblerait que cette année en soit le bon début, à suivre.
Pour ce qui est de la récolte 2014, elle fût très petite, mais avec des fruits de bonne qualité.

Figues 2014 - en blanc et noir !

publié le 1 nov. 2014 à 13:28 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 1 nov. 2014 à 13:28 ]

Heureusement qu'un grand nombre de figuiers produit 2 fois par an ! Parce que l'année avait bien commencé, avec un printemps très doux et passablement ensoleillé, et a permis aux figues du printemps (juillet) de mûrir correctement. Ainsi la récolte fût à ce moment très bonne, supérieure à la moyenne en quantité, et avec de superbes fruits.
Puis vint l'été et une pluie discontinue pendant tout juillet et août et début septembre, sans chaleur notable. Alors la deuxième croissance des fruits n'a pas pu se faire correctement. Une grande partie de fruits n'est pas arrivée à maturation, et l'autre a directement éclaté. En fait, au niveau de l'esthétique c'était beau. Les arbres portaient des fleurs rouges à fond vert à 3, 4 ou 5 pétales formés par l'éclat des fruits. Mais pour la production alimentaire ce fût un vrai désastre, aucune récolte.

Couleur et goût brillants

publié le 24 juin 2014 à 02:06 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 30 oct. 2014 à 04:16 ]

Couleur et goût brillants ! Voilà comment définir en peu de paroles la cornouille. A maturité, le fruit semble être ciré. Alors qu'en fleurs, au début du printemps, l'arbre illumine par son jaune.
Toutefois il devient très difficile de le trouver dans le Tessin méridional, il n'en reste que quelques plantes éparses.
Pourtant son rapport productif est élevé, avec facilement quelques dizaines de kg de fruit par an. D'autre part son bois, très dur, se prête très bien pour fabriquer des outils.
Pour taquiner vos palais, nous avons testé deux autres préparations à base de cornouille.
D'abord une crème glacée.

Une merveille, onctueuse. Et quelle finesse, avec son goût entier même quand gelé.
Et le sirop.
Quand bien-même avec un mélange soutenu, pour les amoureux du doux, sa saveur reste entière, intense, vive.
Voyons l'an prochain si nous aurons quelque production.



Le kaki, très présent mais très peu connu

publié le 19 oct. 2009 à 17:09 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 23 juin 2014 à 07:26 ]



Il semblerait que
 l'alcool de kakis aie du succès !
Il apparaît comme une grosse orange en fin d'automne. Le fruits commencent alors à mûrir et la pulpe devient très molle. Sa peau, étrangement, est fine comme celle de la tomate, mais assez résistante. Naturellement quand le kaki tombe, et en début d'hiver ce sera très fréquent, il serait mieux de ne pas rester sous l'arbre.

Le goûter, c'est l'adopter

publié le 19 oct. 2009 à 17:09 par Michel Rapelli   [ mis à jour : 30 oct. 2014 à 04:14 ]

Naturellement les produits ont des saveurs diverses, qui provoqueront des sensations différentes. Pour cette raison nous vous proposons des échantillons à déguster. Il y aura quasi certainement des surprises, parce que la nature est surprenante. D'autre part cette nature change, et son produit n'est pas toujours identique. Ceci pour dire que dans nos produits il y aura de l'espace pour quelques variations au fil des ans.
Ainsi vous aurez chaque fois quelque chose de nouveau, de surprennant.

1-7 of 7